On se rend vraiment compte de l'importance des gens quand on ne les voit plus. Et c'est vraiment dommage...


950850_time

Je ne veux pas paraître pompeux, ni donner de leçons : je ne me sens pas plus à même de juger que quiconque mais j'aimerais juste retranscrire mon opinion. Je trouve qu'on devrait accorder un peu plus de temps à ceux qu'on aime. Plus que ce qui me semble la norme toutefois. Je sais, je sais... il faut travailler, gagner sa vie, s'enrichir intellectuellement, etc. On a toujours pleins d'obligations, de devoirs, de trucs à faire. C'est sûr, notre vie n'est pas simple et nous avons des responsabilités. Pourtant, cela me paraît moins important que des relations sociales.

Le temps passe vite, cruellement, et quand on ne le pourra plus, on regrettera de ne pas avoir agit  Quand on n'habite plus chez ses parents, il faut essayer d'en être conscient et de leur accorder un maximum de temps quand on le peut. Je ne suis évidemment pas le premier à le faire et je le regrette toujours énormément après. Être en bons termes avec eux semble être nécessaire, je l'accorde. Mais si vous ne l'êtes pas, n'est-ce pas justement le moment de favoriser les retrouvailles ? Le constat est le même pour les grands-parents, ils ne seront pas toujours là. Et sûrement, moins longtemps que nos potes. Qui eux, peuvent changer d'années en années. Alors que notre famille reste la même, à attendre qu'on aille lui rendre visite. Il est vrai que nos parents ont pu nous paraître pour le moins envahissant et que l'on a pu les maudire à l'époque. Pourtant attendez de vous retrouver seul... Il faudrait chérir les gens tant que l'on peut le faire.

Comme je l'expliquais dans un précédent billet, il faut profiter et être reconnaissant du temps dont nous disposons et dont nous profitons. Pourquoi ne pas l'utiliser pour accomplir des actions qui seront impossibles plus tard. Et si cela vous pose à vous des problèmes, pensez à ceux que vous contenterez. Il est absurde d'agir de la sorte par égoïsme, pour ne pas rater une émission de télé ou pour ne pas rester à glander chez soi. Cessons un peu de penser exclusivement à nous pour nous concentrer sur les attentes des autres. Je parle de famille, mais cela peut aussi se révéler utile pour un vieil ami à qui l'on a pas donné de nouvelles. Un mail, une lettre, un sms, ça ne coûte rien (ou presque) et ce n'est pas du temps gâché ! C'est pratiquement l'inverse. Pour une fois qu'on peut accomplir quelque chose qui a un sens et qui ne satisfera pas uniquement notre égo gigantesque.