Le Caire est une ville bruyante, vous l'aurez compris. Mais ce qui est à l'origine de ce bruit est causé en grande partie par les voitures. Je pense qu'on peut l'affirmer : au Caire, la conduite est une des pires du monde, si ce n'est la pire, toute catégorie. Je pensais qu'au Maroc j'avais tout vu, que j'avais été entrainé à survivre à tout. Mais non. Le Caire, c'est juste un bordel innomable et tentaculaire. J'aimerais poser une question sincère : y a-t-il un permis de conduire en Egypte ? Est-ce que des gens ont passé un examen ? Est-ce que, si ils l'ont raté, ils sont repartis chez eux à pieds ou dans leur voiture... Enfin bref, c'est juste qu'ici, tout le monde se fout de toutes les règles imaginables. Ne serait-ce que le sens interdit ! Il n'est pas rare de voir des voitures se faire face dans une petite ruelle et c'est à celui qui klaxonnera le plus fort de passer.

Il y aurait de la place en théorie pour rouler au Caire. Mais comme les gens sont garés n'importe comment et n'importe où, en épis, en double voire triple file, la chaussée est considérablement réduite. Le clignotant n'existe pas ici bien entendu, et l'utilisation des feux la nuit est soumise à l'état du véhicule. L'OMS a inclu dans un rapport sur l'aspect sanitaire en Egypte le fait que la conduite était une des premières inquiétudes et cause de mortalité dans le pays. J'ai déjà vu quelques accidents au Caire, mais rien de grave. Il faut reconnaitre qu'à force de vivre dans ce pays, les conducteurs ont développés des réflexes de conduite assez impressionnants. Je suis déjà passé quelques fois à côté de sévères accrochages entre voitures qui auraient pu aboutir à un résultat beaucoup plus grave sans la dextérité de l'automobiliste.

Le Caire est donc un embouteillage sans fin. Sur un même trajet, on peut se retrouver avec un écart de plus d'une heure suivant la connaissance des raccourcis et petites rues. Les taxis, dont je vous ai déjà parlé, semblent passer leur temps à s'engueuler avec les autres voitures, car ils perdent régulièrement un temps fou, coincés entre un camion mal garé et une vieille deuch' à contre-sens. Et cela, c'est le bordel, mais sans inclure les piétons, motards, carrossas et autres chiens ou chats déboulant à toute vitesse.