Je vous ai déjà parlé des ventilateurs et de la clim', qui font des flaques partout en ville. Ce qui me frappe le plus c'est le gaspillage que cela entraine. Toute cette eau qui coule toute la journée pour s'assécher en plein cagnard pourrait peut-être être récupérée, traitée et pas juste balancée par la fenêtre (littéralement). De même pour les ventilos, ils tournent toute la journée, en continu. Et ça bouffe de l'électricité évidemment. Peut-être qu'un peu d'énergie solaire pourrait être utilisée pour fournir l'électricité. Je vous avoue que sur ces sujets je ne connais pas bien les tenants et aboutissants et que peut-être des mesures ont déjà été prises pour éviter le gaspillage.

Mais il faut reconnaitre que Le Caire est une ville extraordinairement polluée. A cause des ordures par terre, à cause des voitures, etc. C'est son ciel qui en est le plus flagrant exemple. C'est le vendredi qu'il est le plus bleu car il y a beaucoup moins de voiture. Vendredi est vraiment un jour de week end : il y a moins de monde dans les rues, moins de bruit à la fenêtre, l'air est plus respirable. Les gens sont chez eux, à la mosquée, en tout cas dans un périmètre où l'on évolue à pieds. Pas besoin de prendre la voiture pour se rendre à l'autre bout de la ville. Les autres jours de la semaine, le ciel est plus chargé. Des nuages de pollution l'occupent. On ne voit pas toujours le désert ou les immeubles du fond de l'horizon. On dit même qu'au Caire on ne bronze pas à cause de cette couche de pollution.

J'ai aussi retrouvé cette année un petit quelque chose qui ne m'avait pas manqué depuis l'été dernier. La Stella. De la même manière que la Special Flag (avis aux connaisseurs marocains) cette bière est une véritable pisse d'âne qui ne s'apprécie qu'à la seule condition qu'elle soit très très fraiche. Elle se revendique pourtant médaillée d'or en 2011 à je ne sais quel concours mondial. Un concours gagné dans quelles conditions ? Je me demande bien... Bref, pour être sur de sa qualité, nous avons un petit stock au freezer qui se glace. Après une journée bien chaude, cela fait tout de même plaisir de voir la bouteille pleine de givre comme dans une pub. Et la première gorgée de bière a tendance à aller jusqu'à la fin de la bouteille.